Archive for the 'web technologies' Category

It’s Back !

Happy new Year guys !

Etant ENFIN en vacances (pour de vrai, sans projets ou autres dossiers à réaliser pour les cours), j’ai eu un peu de temps pour rafraichir une page Web que j’avais créée pour mon frère il y a un moment. Il a créé quelques morceaux de zikk à l’aide du logiciel Music Maker, et je voulais les mettre à dispositions sur le web de façon « stylée ».

J’ai tout d’abord dû trouver un hébergeur gratuit qui ne forçait pas l’affichage de pub mais qui permettait d’afficher sa propre pub, qui accepte l’upload de fichiers à extensions spéciales genre *.swf ou *.as : une sacré galère ! J’ai finalement trouvé AwardSpace, qui permet tout cela, et qui possède d’autres fonctionnalités cruciales genre le FTP, PHP et des bases de données MySQL.

Le problème était l’interdiction de chargement de fichiers *.mp3 ainsi que l’espace mémoire alloué assez restreint. Il me fallait donc trouver une autre solution pour l’hébergement des fichiers musicaux. Une nouvelle galère pour trouver un hébergeur de gros fichiers permettant un lien direct (ou « hot-linking »), la plupart des fournisseurs nécessitant le passage par leur site Web pour le téléchargement des fichiers (RapidShare, megaUpload, drop.io, etc…).

Finalement, au bord du désespoir, je me suis tourné vers Microsoft (si si), et c’est chez eux que j’ai trouvé la solution : leur service de « disque dur on-line » SkyDrive permet le stockage de 25 Go de données (ce qui m’a assez impressionné), et une astuce permet d’obtenir un lien direct vers les fichiers chargés.

Alors, sans vous faire attendre plus longtemps, check out the résultat @ suxx.musicmix.at. Je trouve le site assez joli, et je vous laisse juger la musique, qui personnellement me plaît beaucoup aussi !

theShad0w ¦ over and out

Mon compte inutile !

Hey Dudes !

Voici une des start-ups les plus originales du Web 2.0 : uselessaccount.com. Ce super site vous permet de vous enregistrer en créant un compte, et vous permet de l’éditer autant de fois que vous le voulez ! Avec des champs à remplir tels que « que feriez-vous pour 1’000’000 de $ que vous ne feriez pas pour 10’000$ », vous ne vous lasserez jamais de modifier vos coordonnées personnelles dès que vous en avez envie.

uselessaccount

Maintenant que vous avez votre compte, quels services le site propose-t-il ? Eh bien, …euhhh…, c’est-à-dire que…., enfin…., voilà. quoi. Le génie de ce site est qu’il ne propose en fait rien, mais alors rien DU TOUT, mis à part le nombre illimité d’éditions de votre compte. Ah en fait, avais-je mentionné que « useless » signifiait « inutile » en anglais ? Bref, ce n’est pas ça qui est important.

Plus concrètement, ce site est un hommage à la tendance actuelle de la création de comptes utilisateurs sur un TRES grand nombre de sites. Personnellement, je crois qu’il ne passe pas un mois sans que je m’enregistre sur un nouveau site que je ne vais probablement plus jamais visiter par la suite ! Ce qui est frustrant dans cette affaire, c’est quand on oublie pas seulement son mot de passe, mais également son nom d’utilisateur, l’adresse e-mail avec laquelle on s’était enregistré sur le site ET la question secrète, ainsi que la réponse à la question secrète oubliée, ce qui mène inévitablement à un nouvel enregistrement, avec un pseudo différent, qu’on oubliera à son tour, etc… Paradoxalement, on se prend parfois au jeu et certaines personnes deviennent accro des captcha et des mails d’activation (je ne dis pas que j’en connais, mais cela existe sûrement).

Si vous faites partie des victimes de la « registeritite » ou de « l’useraccounteditingfornopurpousewhatsoever..itite », vous pourrez enfin assouvir vous désirs les plus intimes grâces au compte 100% inutile de uselessaccount. Et pour les gens « normaux », créez quand même un compte aussi, afin que vous puissiez :

  1. Impressionner vos ami(e)s
  2. Séduires des jeunes femmes
  3. Apporter votre support aux tarés qui ont inventé le concept
  4. Vous occuper pendant 3 minutes et 17 secondes
  5. Séduire des jeunes femmes (si si, ça compte double)

Voilà, je vous ai cité 5 superbes raisons de créer un uselessaccount, je vous mets au défi d’en trouver 5 qui expliquent pourquoi il ne faudrait PAS créer de compte inutile (bonne chance, ça n’est pas une mince affaire).

theShad0w ¦ over and out

youtube c’est super !

Salut les djeuns !

Je voulais juste dire que j’ai créé mon compte « youtube », pour être funky comme les autres « teen-agers » ! Non, en réalité je voulais juste faire un test pour découvrir ce qui se passe derrière les coulisses (quand on soumet une vidéo), parce que jusqu’à présent je ne faisais que profiter des nombreuses vidéos hautement éducatives et intelligentes se trouvant sur le site (vive lonelygirl15).

Youtube, pour ceux qui ne connaissent pas, est un service de « streaming » de vidéos en ligne gratuit, qui permet aux utilisateurs de visionner, d’envoyer et de partager des vidéos. Le streaming est une technologie qui permet de visionner le contenu avant même qu’il soit complètement téléchargé sur votre ordinateur (voir mon article sur VibeStreamer).

Après avoir testé, j’étais vraiment impressionné par la simplicité du processus. Le site accepte quasiment tous les formats de vidéo (mpeg-2, divx, xvid, etc…), et les reconvertit pour les adapter au site. Ensuite il est très facile de régler des options telles que les « droits d’accès » à une vidéo. Vous pouvez choisir de rendre « publique » la vidéo et la rendre accessible à tous les visiteurs du site, ou alors créer une liste de contacts comportant vos amis, famille, collègues de travail etc… et décider quelles personnes auront le droit de visionner votre petit film.

Il n’y a pas énormément de limites, sauf la limite de durée pour les membres « standards » : une vidéo peut au maximum durer 10 minutes, mais le but du site n’a jamais été de publier de très longues séquences de toute façon.

En somme une très bonne plate-forme si vous avez du contenu intéressant (ou stupide également) à partager avec vos amis ou toute la planète, de plus c’est gratuit, interactif, simple, propre, honnête, etc…

Voilà le seul conseil que je peux vous donner c’est d’essayer aussi, même si ce n’est qu’une fois, car ça pourrait vous intéresser (rappelons que de nombreuses starlettes commencent à se profiler grâce à des sites tels que celui-ci) et vous ferez peut-être fortune un jour grâce à votre talent.

Et pour le fun, voici une vidéo de moi-même tournée aux Diablerets où j’effectue un coup de maître au billard (je pense que l’alcool y était pour quelque chose) :

theShad0w ¦ over and out

diggnation rules !

Ciao !

Voilà, grâce à une nouvelle fonctionnalité ajoutée à WordPress (le support Odeo), je peux à présent vous mettre à disposition un des épisodes (le plus récent) de mon podcast préféré : Diggnation.

J’en avais parlé dans un post précédent, mais je vais vite réexpliquer de quoi il s’agit : Le site digg.com est un site de news entièrement alimenté par sa communauté. Les gens soumettent des nouvelles, et il y a ensuite un système de vote où les gens peuvent « digger » (ou « kiffer ») une histoire. Au bout d’un certain nombre de votes, la news va se retrouver en première page. Les utilisateurs peuvent également ajouter des commentaires sur une histoire, ou la reporter comme étant du spam ou une news imprécise etc…

De cette façon, si on fait confiance à sa communauté, le système s’équilibre et uniquement le contenu de qualité va rester sur le site et être promu à la première page.

Le podcast Diggnation, présenté par le fondateur du site Kevin Rose et son pote Alex Albrecht discutent hebdomadairement des histoires qui ont eu le plus de succès durant la semaine (en anglais bien sûr). Le truc sympa c’est qu’ils ne se prennent pas trop au sérieux et présentent tout ça de façon très…détendue (tous les épisodes commencent par la présentation d’une bière qu’ils ont choisi et boivent pendant l’épisode).

Sans plus attendre, voici ci-dessous le plus récent épisode de cet hilarant podcast, et si vous comprenez un minimum l’anglais et vous vous intéressez un peu à l’informatique (bien qu’ils ne parlent pas que de cela), n’hésitez pas et écoutez-le !

[odeo=http://odeo.com/audio/1968091/view]

theShad0w ¦ over and out

my first project !

Hello !

Aujourd’hui j’ai décidé de parler d’un de mes premiers projets personnels que j’ai réalisé il y a quelques années, et qui était un peu tombé dans l’oubli.

Il s’agit d’un site Flash dont l’interface est basée sur une fleur, et les pétales sont les différents menus du site. Dans les différentes sections du site on retrouve ensuite une sorte de liane à gauche avec des petites feuilles qui représentent les « sous-menus ».

L’idée m’était venu une fois alors que je n’étais plus très sobre (vous voyez, le genre d’idées géniales qu’on a en état d’ébriété, du style « eh mec, je vais faire un site flash, et ça sera une fleur. mec »). Finalement, après être revenu à mon état « normal », ça m’a toujours paru être une bonne idée (étonnant!).

A l’époque je n’avais pas encore beaucoup de connaissances en Flash, ce qui explique la qualité médiocre du site. De plus, j’ai laissé plusieurs fois traîner le truc, ce qui a eu pour effet d’introduire quelques « disparités » au niveau du design des différentes sections. Cependant je suis toujours assez fier de l’idée, et peut-être referais-je une fois une version 2.0 de ce site.

Au niveau du contenu, on retrouve quelques-unes de mes « oeuvres » dans une gallerie d’images dynamique, des descriptions sur les logiciels que j’utilise, et quelques infos sur moi et mes « accomplissements ».

Alors hop, si ça vous branche, voici l’adresse (ne riez pas, l’intro est pitoyable) : theShad0w Project

theShad0w ¦ over and out

vibestreamer – la suite

Hell0 !

Comme promis dans mon post précédent, je vais expliquer plus en détail la partie « translation d’adresse », appelée NAT également. Cette explication ne vaut pas que pour VibeStreamer, mais pour tout logiciel de type « serveur » ou qui nécessite une connexion directe entre votre ordinateur et Internet (Serveur Web « Apache », clients BitTorrent tels qu’Azureus, ou programmes p2p comme ShareAza ou eMule). Lire la suite ‘vibestreamer – la suite’

vibestreamer – pour écouter votre musique partout

vibestreamer

Vous êtes-vous déjà retrouvé chez un(e) ami(e) à qui vous vouliez absolument faire écouter le nouvel album que vous venez d’acheter ou télécharger sur iTunes, mais vous avez malheureusement oublié votre CD / iPod ? Ou en avez-vous déjà eu marre d’être au travail et d’écouter la superbe chaîne radio locale qui ne passe que des tubes des années 80 ?

Si c’est le cas, votre problème pourrait être réglé assez facilement, grâce à VibeStreamer, un logiciel de streaming de fichiers MP3 (gratuit de surcroît). Lire la suite ‘vibestreamer – pour écouter votre musique partout’