Vexel Tutorial – Avril Lavigne (part 2)

Welcome back !

Voici la suite de mon didacticiel sur la vexellisation (la première partie se trouve ici et le résultat final ici).

Après avoir fait le visage, on peut s’attaquer aux cheveux, la partie la plus longue de la vexellisation.

Il n’y a vraiment aucune limite pour déterminer combien de cheveux il faut créer, on peut évidemment les faire tous individuellement (à condition d’avoir 23’400 heures à perdre bien sûr). Je n’ai pas la patience pour créer une quantité astronomique de cheveux, alors j’en ai créé qu’une centaine environ.

Le procédé est quasiment le même que pour le visage : Il faut déterminer 5-6 couleurs d’intensité et de luminosité différentes, puis tenter de faire correspondre ces tonalités avec la photo source. Au niveau technique, j’ai créé un calque pour chaque couleur différente, afin de pouvoir rapidement modifier la couleur d’une multitude de cheveux (voir la première partie du didacticiel pour voir comment placer plusieurs formes vectorielles sur le même calque).

A présent, il faut se poser la question principale : comment dessiner un cheveu ?

Voici l’explication en 5 étapes :

1. Avec l’outil Plume, cliquer sur l’image puis une deuxième fois afin de créer une ligne droite (dont la longueur est égale à celui du cheveu que vous voulez dessiner).

hair 1

2. Au milieu de ce segment (pour créer un cheveu « symétrique » du moins), cliquez encore une fois pour ajouter un nouveau point.

hair 2

3. Appuyez sur CTRL en pointant sur le nouveau point afin de transformer l’outil Plume en outil de sélection temporaire puis déplacez le point afin de créer une courbe.

hair 3

4. Cliquez sur le point de départ afin de fermer la forme.

hair 4

5. Répétez les étapes 2 et 3 sur le segment droit, et voilà ! A présent, répétez les étapes 1-5 environ 3000 fois, et c’est bon 😉

hair 5

Ce procédé n’est destiné qu’à simplifier la création de base d’un cheveu. Il est souvent nécessaire de déplacer les points ou d’ajuster des courbes de Bézier, ou même d’ajouter d’autres points, pour un cheveu qui aurait deux courbures par exemple. C’est pour cette raison qu’il est vraiment crucial de maitriser l’outil Plume, sinon vous allez vous arracher les cheveux de la tête (comme moi…).

Vous avez donc tous les outils en main pour créer une magnifique touffe de cheveux. Mais si vous êtes flemmard comme je le suis, vous vous rendrez rapidement compte que ça prendra une éternité pour créer une chevelure assez dense pour ne pas laisser de « trous ». J’ai donc triché en créant une forme de base suivant le contour global des cheveux, puis en lui superposant tous les cheveux.

base des cheveux

cheveux
base des cheveux reste des cheveux

Pour les yeux, analysons ses différentes composantes :

oeil

1. Le blanc de l’oeil – Il est important de ne PAS utiliser la couleur 100% blanche, trop éclatante pour cette partie de l’oeil. J’ai pris un blanc légèrement rosâtre et pas trop lumineux, et j’ai ajouté un petit ombrage à l’intérieur.

2. L’iris – Il s’agit ici d’une des parties qui n’est pas totalement basée sur des vecteurs. J’ai pris une couleur de base, puis j’ai utilisé les outils « Dodge » et « Burn » de Photoshop afin de créer les zones plus claires et plus foncées.

3. La pupille – Elle peut être totalement noire, et c’est une bonne idées d’ajouter un petit reflet circulaire dans la pupille, qui lui peut être plus blanc que blanc (grâce à Ajax).

4. Les cils – Comme j’avais la flemme, j’ai simplement créé deux formes vectorielles pour le contour supérieur et inférieur de l’oeil. J’ai ajouté ensuite quelques petites formes pour les cils (mais pas vraiment assez). L’important est que le contour fasse ressortir l’oeil et le sépare bien du reste du visage.

5. Les sourcils – Assez délicats, ils sont constitués de la même forme de base utilisée pour les cheveux. Il faut bien faire attention au changement de longueur et d’inclinaison des différents sourcils, les faire assez fins et nombreux pour reproduire un aspect « touffu ».

Ouf ! Voilà pour cette deuxième partie. Un dernier détail général encore : c’est une bonne idée de travailler avec un zoom élevé la plupart du temps (300-400%) afin de bien voir ce que l’on fait, et de ne dézoomer que pour avoir un aperçu général.

Je pense que je vais refaire une 3ème partie pour traiter les parties non-vectorielles de l’image, comme les trucs brillants sur la ceinture et peut-être le top qu’Avril porte.

Allez, courage, le résultat final en vaut vraiment la peine 😉

theShad0w ¦ over and out

Publicités

1 Response to “Vexel Tutorial – Avril Lavigne (part 2)”



  1. 1 Vexel Tutorial - Avril Lavigne (part 1) « the.Shad0w’s Blog Rétrolien sur décembre 19, 2007 à 18:19

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





%d blogueurs aiment cette page :